Réunions publiques 

6 décembre 2023
Réunion publique thématique sur l’opportunité [ Suivi en ligne ]
11 janvier 2024
Réunion publique thématique sur les retombées économiques [ Suivi en ligne ]
24 janvier 2024
Réunion publique de synthèse [ Suivi en ligne ]

Autres rencontres 

13 décembre 2023
Rencontre de proximité - devant le centre commercial Val d’Europe (place d’Ariane) à Serris
16 décembre 2023
Visite de site 
18 janvier 2024
Atelier sur les effets et les principaux impacts du projet, l'insertion paysagère et la gestion de la phase chantier - Salle du conseil à la mairie de Bailly-Romainvilliers (51 rue de Paris)

Vos avis et questions

question
Publié le 28 Jan.
Ponchelle K
Le projet

CIRCULATION ABORD DE LA ZONE DU STUDIO

Habitant rue des Pibleus, près de la rue de Paris, nous avons peur du nombre de voitures qui devr...

Lire la suite
Habitant rue des Pibleus, près de la rue de Paris, nous avons peur du nombre de voitures qui devrait passer par là… d’autant plus que la rue de Paris arrivera, dans son prolongement directement sur Serris (commune ultra urbanisée)
Avons nous envie d’avoir notre rue principale de la ville qui est reliée à Serris ? Des aménagements de la rue de Paris aux abords du cimetière/rue des Pibleus sont-ils prévus ?
Nous sommes plus à nous être concertés dans la zone « des Pibleus », et nous souhaitons garder notre calme, et ne pas être entouré d’une circulation folle.

Merci beaucoup.

Réponse du maître d'ouvrage

Bonjour,

Merci pour votre contribution.

La question de la saturation du trafic routier actuel sur Bailly-Romainvilliers et Serris et de son augmentation dans le cadre du projet est bien prise en compte. Une première étude de trafic et de stationnement a été réalisée. Pour ne pas saturer le trafic routier actuel et épargner les zones d’habitations de Bailly-Romainvilliers et Serris, le trafic sera orienté vers la zone d’activité du Prieuré. En effet, le site serait principalement accessible depuis l’avenue du Prieuré, qui serait prolongée, permettant une connexion rapide du site à l’A4. Ainsi, cet accès permettra de soulager les axes de transit dédiés à d’autres typologies de flux routiers que sont le boulevard de Romainvilliers, l’avenue Paul Séramy et la rue du Poncelet. Ainsi, les véhicules desservant les studios n’ont pas pour vocation de passer par la zone habitée qui est à l’Est de l’avenue Paul Séramy.

Afin de renforcer le lien entre les quartiers actuels et futurs de Bailly-Romainvilliers, un prolongement de la rue de Paris est à l'étude. Cette liaison est indépendante du projet des studios. Les projets d’aménagements qui pourraient voir le jour sur la zone au nord du Prieuré ne sont pas arrêtés à ce stade et feront l'objet de concertation ad hoc. Tout aménagement envisagé devra prendra en compte les impacts et d'éventuelles nuisances pour les riverains de la rue de Paris actuelle et de la rue des Pibleus.

Par ailleurs, la question du niveau du trafic routier actuel sur Bailly-Romainvilliers et des effets du projet sur la circulation est bien prise en compte. Une première étude de trafic et de stationnement a été réalisée. Pour ne pas saturer le trafic routier actuel et épargner les zones d’habitation de Bailly-Romainvilliers, le trafic lié aux studios sera orienté vers la zone d’activité du Prieuré. En effet, le site serait principalement accessible depuis l’avenue du Prieuré, qui serait prolongée, permettant une connexion rapide du site à l’A4 depuis la sortie 13. Des études plus fines vont être menées pour définir le plan de circulation avec toujours ce même objectif.

Enfin, le projet s’appuie sur les transports collectifs existants et prévoit la mise en place d’un système de navettes avec les principales gares de transports en commun afin de limiter l’usage de la voiture personnelle et ainsi limiter les flux vers les studios. Des pistes cyclables seront également aménagées.

Fermer
avis
Publié le 28 Jan.
Karine V
Le projet

Un avis à la fois à titre personnel et professionnel

Lors de la soirée de restitution de la concertation, sur la commune de BAILLY ROMAINVILLIERS, j'a...

Lire la suite
Lors de la soirée de restitution de la concertation, sur la commune de BAILLY ROMAINVILLIERS, j'ai été très attentive des différentes objections qui ont été soulevées. Des raisons souvent historiques et d'identité que je respecte fortement. Néanmoins je pense que ce projet à une envergure plus large que simplement la commune de BAILLY ROMAINVILLIERS et qu'il faut avoir une vision plus macro qui s'étend sur le Val d'Europe.

Sur un plan économique, même si je suis Présidente du Club des Entrepreneurs de Val d'Europe, c'est en mon nom que je m'exprime aujourd'hui, je pense que ce projet va faire rayonner plus encore ce territoire auquel nous sommes tous attachés. Mais au delà, en tant que chef d'entreprise je pense surtout aux emplois directs et indirects qui vont être créés.

Bien évidemment, il faudra comme cela a été souligné, être attentifs au développement du projet, mais c'est une énorme richesse et une opportunité certaine pour le territoire et les chefs d'entreprises que nous sommes d'accueillir un tel projet!

Fermer
avis
Publié le 28 Jan.
Inta L
Le projet

Participation à la concertation

Bonjour, faisant suite à la dernière réunion publique le 24/01, en tant qu'habitante de Bailly Ro...

Lire la suite
Bonjour, faisant suite à la dernière réunion publique le 24/01, en tant qu'habitante de Bailly Romainvilliers, je soutiens l'avis exprimée par M. Bonneymaire basée sur le principe qu'il valait mieux voir naître au Hameau de Bailly le projet de Studio de Cinéma qu'un nouvel entrepôt logistique. J'espère que les observations formulées dans le cadre des réunions ne seront pas seulement "entendues" mais également prises en compte par le maître d'ouvrage, notamment le souhait de conservation du bâti ancien et respect du cadre du patrimoine. Car en effet, une fois les travaux lancés, si les engagements pris ne sont pas respectés, il y a, comme d'habitude, que très peu de recours pour les acteurs de l'agglomération.
Merci de votre attention,
I. Leyman

Fermer
avis
Publié le 28 Jan.
Mirski J
Autre

Studios de Bailly / FICAM

La FICAM regroupe plus de 130 adhérents représentant plus de 70% du CA de la filière des Industri...

Lire la suite
La FICAM regroupe plus de 130 adhérents représentant plus de 70% du CA de la filière des Industries Techniques.
La FICAM a pour particularité de regrouper des métiers différents mais complémentaires qui concourent à la fabrication de l’image et du son diffusés sur tous les écrans disponibles ;
En tant qu’organisation patronale, les principales activités regroupées au sein de la Fédération sont les suivantes : location de studios et de matériel (caméras, son…), vidéo mobile, post production image et son, effets spéciaux (VFX), doublage et sous-titrage, archivage, stockage restauration, et servicing (envoi des éléments de diffusion).
La filière représente plus d’un milliard d’euros en France.

Télécharger le fichier joint

Fermer
avis
Publié le 27 Jan.
FNE S
Le projet

CONTRIBUTION DE FNE SEINE-ET-MARNE À LA CONCERTATION PRÉALABLE

Veuillez trouver, en pièce jointe, la contribution émise par l’association de protection de l’env...

Lire la suite
Veuillez trouver, en pièce jointe, la contribution émise par l’association de protection de l’environnement FNE Seine-et-Marne. FNE Seine-et-Marne fédère au niveau départemental des associations de protection de la nature et de l’environnement. Elle représente une quarantaine d’associations et des adhérents individuels soit plus de 2500 adhérents. Elle est agréée pour la protection de l’environnement au titre de l’article L141-1 du Code de l’Environnement.

Jane BUISSON,
Vice-présidente de FNE Seine-et-Marne

Télécharger le fichier joint

Fermer
avis
Publié le 27 Jan.
romain r
Le projet

Hameau de Bailly sorti du périmètre de la déclaration d'utilité publique de 1987

Bonjour, Comme il a été explicité lors de la réunion publique de mercredi 24 janvier, le hameau ...

Lire la suite
Bonjour,
Comme il a été explicité lors de la réunion publique de mercredi 24 janvier, le hameau de Bailly a été sorti du périmètre "Disney" de la Déclaration d'Utilité Publique de mars 1987 afin de lui donner une affectation d'équipements sociaux et culturels à destination exclusive de la commune de Bailly Romainvilliers pour un intérêt public (cf plan ci-joint). Ce projet privé ne rentre pas dans cet objet.

En tant que locataire évincé et titulaire de convention d'occupation depuis 1988, nous souhaitons faire connaitre cet état de fait et nous réservons le droit de porter une action devant le tribunal administratif en tant que personnes ayant intérêts à agir.
Francis RANNOU et la SCEA Ferme de Vauroisy

Télécharger le fichier joint

Fermer
avis
Publié le 24 Jan.
bonnemayre m
La concertation préalable

remerciements

Ce message s'adresse aux deux garantes nommées par la CNDP pour les remercier de la qualité de le...

Lire la suite
Ce message s'adresse aux deux garantes nommées par la CNDP pour les remercier de la qualité de leur travail et leur parfaite adéquation aux princioes édictés par la CNDP.

Fermer
avis
Publié le 22 Jan.
Michel B
Le projet

De destructeur à raisonnable

Pourquoi destructeur ? Lors de la première réunion en mairie (qui n'était pas tenus sous l'égide ...

Lire la suite
Pourquoi destructeur ? Lors de la première réunion en mairie (qui n'était pas tenus sous l'égide de la CNDP) le projet, aussi bien sur ses documents graphiques que dans sa description aboutissait à la privatisation de la rue du Poncelet et à la destruction de la totalité des maisons (sauf de l'église). Comment les responsables (élus de la majorité, Epamarne et Cinopia) pouvaient-ils imaginer que personne ne pourrait accepter la disparition d'une partie de notre ville, de notre histoire et du témoignage humain ? Notre association s'est battue pour faire évoluer le projet et quelques mois après, la Ferme du donjon, l'ensemble des maisons à l'ouest et la rue du Poncelet sont préservées et seront réhabilitées et accessibles aux Romainvillersois (es) et Valeuropéens (es). Il reste à être vigilants à ce que les promesses soient tenues à ce sujet.
Il reste aussi à vérifier tout au long de l'évolution des études et de la construction que les engagements concernant les flux de circulation, la préservation de la faune et de la flore et des zones humides, que la nature des merlons, que les niveaux sonores et l'élévation respectent ce qui est décrit dans les documents.
Le projet, s'il est mené conformément aux déclarations de leurs créateurs, est sans doute un des moins mauvais pour cet emplacement vital pour notre commune. Espérons que le principal ennemi des Studios de Bailly ne soit pas la société Cinopia elle même. A-t-elle les reins assez solides pour un projet de 500 millions d'euros ? Une fois commencé le projet ne doit pas échouer car il laisserait sur le terrain des traces difficiles à effacer.
Raisonnable, donc, il l'est. Mais nous devons restés mobilisés et attentifs aux faux-pas des responsables (élus, maître d'ouvrage et Epamarne).

Fermer
1 2 3 5